Umi

Comment consommer du CBD sans risque ?


Kim Bercet
Co-fondatrice miuk

Clémence d'Aligny
Fondatrice UMI

Le CBD (surnom du cannabidiol) est une des molécules présentes dans le cannabis. Elle agit sur notre organisme en interagissant avec un des systèmes de régulation des fonctions du corps : le système endocannabinoïde. Elle est notamment connue pour soulager les douleurs chroniques, lutter contre les troubles de l'humeur ou l’anxiété. Le CBD en tant que tel n’est pas un médicament, il est le plus souvent consommé via des compléments alimentaires, des crèmes ou par inhalation. Même s’il n’est pas toxique, et non-psychoactif dans la plupart des cas sa consommation n’est pas sans risque. Voici 3 bonnes pratiques pour bien le consommer :

1. Vérifier les contre-indications

illustrations des risques liés au CBD

Contre-indications du CBD

En effet, la consommation de CBD est contre-indiquée en cas d’insuffisance hépatique, de traitements immunosuppresseurs, de problèmes cardiaques ou de tensions, de maladies du foie ou des reins et aux femmes enceintes et allaitantes (à défaut de données suffisantes).

💡 Bon à savoir

Aujourd’hui, il existe deux médicaments à base de CBD en France, l’Epidyolex®, recommandé dans le traitement de l’épilepsie et le Sativex® recommandé dans le traitement de certaines symptômes dues à la sclérose en plaque. Ils ont respectivement reçus une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) en 2020 et 2014.

Interactions avec d’autres médicaments

Par ailleurs, avant toute prise d’une nouvelle plante ou d’une nouvelle molécule, il faut vérifier qu’elle n'interagit pas avec votre traitement médical. Il est notamment déconseillé de prendre du CBD avec un traitement anticoagulant. Le CBD modifie la façon dont le corps va dégrader (digérer) les médicaments et donc leur assimilation. Pour éviter des taux de médicaments plus ou moins importants dans le sang et des effets secondaires indésirables décuplés, il faut espacer d’au moins 2 h la prise de médicaments (traitement hormonal par exemple) avec la prise de CBD. Si vous prenez régulièrement des médicaments, nous vous recommandons donc vivement d’en discuter avec un professionnel de santé. Vous pouvez également consulter l’application Goodmed.

2. Suivre sa consommation

calendrier de suivi

Aujourd’hui, il n’existe pas de posologie clairement définie par personne ou par symptôme pour le CBD. Aussi, lorsque vous prenez du CBD pour soulager un symptôme, il est conseillé de commencer par une faible dose et de l’augmenter progressivement en fonction des effets de 30 à 50 %). De fait, les cannabinoïdes ont un effet biphasique, c'est-à-dire que l’augmentation de la quantité n’assure pas que cela soit plus efficace pour le symptôme ciblé. Si en augmentant la dose, vous observez des effets secondaires, il vaut mieux revenir à une dose plus faible.

Pour commencer, vous pouvez vous référer aux quantités suivantes :

D’après la formation CBD, PEA et santé de la femme du Dr Carole Minker du 20 juin 2024 de l’Institut de Formation à la Fertilité

Un suivi journalier de sa consommation, pendant un mois par exemple, est un bon moyen de connaître ses besoins. Par ailleurs, cela vous permet de partager des informations claires et précises aux professionnels de santé qui vous suivent.

Répondez chaque jour aux questions suivantes :

Concernant la dose journalière à ne pas dépasser, les recommandations varient selon les pays. C’est pourquoi, nous vous recommandons de bien suivre une consommation progressive et de vous référer à ce qui est indiqué sur l’emballage du produit consommé.

3. Surveiller les effets secondaires

illustrations des effets secondaires

Bien que le CBD soit généralement bien supporté par l'organisme (notamment avec la prise orale ou sous la langue), il est important de noter qu'il peut entraîner certains effets secondaires. Les plus communs sont la diarrhée, les nausées, la diminution de l’appétit, la fatigue ou des maux de tête. Dans des cas plus rares, il peut générer une somnolence, des étourdissements, un inconfort abdominal, de l’insomnie ou une myalgie (douleur musculaire).

Pour éviter l’insomnie, il est recommandé de prendre du CBD un peu avant le coucher.

Découvrir nos autres articles