Umi

L’histoire d’UMI


Article écrit par Clémence et relu par Antoine, créateurs d'UMI

Le parcours de santé chaotique de l’endométriose

Marie a très mal au ventre pendant ses règles. À tel point, qu’elle ne peut plus aller travailler ou suivre ses cours. Elle va alors voir un médecin, puis un autre et encore un autre. Malheureusement, ces derniers ne sont pas formés à ce sujet et ne peuvent pas la prendre en charge correctement. On pense encore souvent que “c’est normal d’avoir mal pendant ses règles”.

Pourtant :

70 % des femmes atteintes d'endométriose souffrent d'une douleur invalidante pendant les règles

D’après Comprendre l’endométriose, publié le 03/03/2022 par le site Santé.fr du gouvernement français

Grâce au bouche à oreille, elle finit par rencontrer un médecin qui connaît l’endométriose et sait la prendre en charge. Elle sera enfin diagnostiquée, des années après.

7 ans de délai de diagnostic pour l'endométriose

D’après Prendre en charge l’endométriose : le ministère s’engage, mise à jour le 06.03.23 par le Ministère de la Santé et de la Prévention

Mais Marie a toujours du mal à gérer ses fortes douleurs. Les opioïdes (médicaments anti-douleurs puissants) ne suffisent pas à calmer ses crises. Elle se tourne alors vers des solutions alternatives comme le yoga, les compléments alimentaires ou l’utilisation d’un TENS (appareil d’électrostimulation contre la douleur), accompagnée par ses soignants experts.

Aujourd’hui, Marie est pleinement prise en charge. Elle n’a plus de crises de douleurs invalidantes et peut vivre normalement.

Ce parcours, c’est celui de millions de femmes (entre 1,5 et 2,5 millions de femmes concernées en France d’après Prendre en charge l’endométriose : le ministère s’engage, mise à jour le 06.03.23 par le Ministère de la Santé et de la Prévention). Et c’est aussi le mien, Clémence. J’ai été diagnostiquée d’une endométriose 9 ans après l’apparition des premiers symptômes.

Photo Clémence

9 ans de diagnostic c’est trop long et trop douloureux

J’ai souhaité créer UMI pour éviter à d’autres patientes d’avoir à subir ce parcours. Je veux les aider à trouver les bons soignants formés, les bonnes infomations et les bons produits efficaces pour traiter leurs symptômes.

Pourquoi ce nom ?

Le mot humain transformé devient UMI UMI sonne comme you & me

Un nom inclusif pour mettre l’humain au centre de notre projet et inclure toutes les personnes pouvant être concernées par le suivi gynécologique : les patientes, mais aussi leurs proches.

Un nom qui met en valeur l’importance de notre communauté, de l’entraide entre les patientes et de la relation patiente/soignant.

La construction du projet pour toutes les femmes

Mon frère, Antoine, rejoint l’aventure pour mettre ses compétences techniques, en tant que développeur, au service de ce projet engagé et social.

Photo Antoine

En explorant le sujet de la santé des femmes, nous constatons que ces difficultés ne sont pas réservées aux femmes atteintes d’endométriose mais, concernent toutes les femmes de la puberté à la ménopause.

15 % des femmes de moins de 30 ans ont des douleurs invalidantes pendant leurs règles 1 femme sur 7 est atteinte du syndrome des ovaires polykystiques 40 % des femmes ont des bouffées de chaleur pendant la ménopause"

D’après Règles douloureuses, mise à jour : 14 septembre 2023 et publié par VIDAL
D’après l’association nationale de patients Asso’SOPK
D’après Chiffres clefs de la ménopause du blog dédié La ménopause

Forts de ce constat, nous avons créé un annuaire qui référence des soignants experts de confiance pour accompagner les femmes tout au long de leur vie. Les soignants sont recommandés par des patientes ou des associations engagées (pour en savoir plus). Pour aller plus loin, nous créons aujourd’hui une boutique en ligne qui référence tous les produits efficaces pour les différents symptômes de la puberté à la ménopause.

Notre rêve : que chaque patiente puisse trouver en 1 clic le bon soignant, les bonnes infos et le bon produit.

Découvrir nos autres articles