Umi

Quels sont les moyens de contraception disponibles en France ?


Article écrit par Adrien Hallouin, étudiant en 6e année de pharmacie et Clémence, fondatrice UMI et relu par Alice, sage-femme membre du comité médical d’UMI

Il existe plus de 10 options contraceptives en France, chacune apportant son ensemble d’avantages et d’inconvénients. Il est donc très important de connaître ces différentes options et de faire appel à un professionnel de santé pour pouvoir faire un choix éclairé et en toute sécurité.

Les avantages et inconvénients présentés dans cet article sont généraux, chaque femme a des conditions de santé différentes et certaines contraceptions peuvent ne pas convenir dans certains cas.

1. La contraception hormonale

3 types de contraception hormonale

La contraception hormonale repose sur le blocage de l’ovulation et la modification des conditions biologiques pour éviter la grossesse. Elle ne protège pas des IST.

Comment ça marche ?

Ces moyens de contraception utilisent des hormones telles que les œstrogènes et les progestatifs (des substances chimiques similaires à la progestérone naturelle qui joue un rôle clé dans le cycle menstruel). Selon leur composition, ces moyens de contraception vont inhiber l’ovulation, c’est-à-dire la libération d’ovules par les ovaires et/ou rendre la glaire cervicale dense et impénétrable aux spermatozoïdes, empêchant ainsi leur progression vers l’utérus. La fécondation de l’ovule par les spermatozoïdes est alors empêchée, prévenant ainsi la grossesse.

Quelles sont les différentes méthodes disponibles ?

Avantages Inconvénients
Pilules contraceptives : pilules combinées (œstrogène + progestatif) ou progestatives seules
Efficacité optimale : 99,7 %
Pratique : 92 %
Possible d’adapter les dosages pour apaiser certains symptômes (SPM, endométriose, SOPK) Prise quotidienne, risque d’oubli important
Implants contraceptifs (LARC) : implants sous-cutanée libérant des hormones progestatives
Efficacité optimale : 99,95 %
Pratique : 99,95 %
Peu ou pas de chose à faire ou à se rappeler Aide d’un professionnel de santé pour l’insertion et le retrait
DIU hormonal (LARC) : libère des hormones progestatives, agit aussi comme barrière physique
Efficacité optimale : 99,8 %
Pratique : 99,8 %
Peu ou pas de chose à faire ou à se rappeler Aide d’un professionnel de santé pour l’insertion
Contraceptifs injectables (LARC) : injection tous les 3 mois de macro progestatifs
Efficacité optimale : 99,95 %
Pratique : 97 %
Pas de chose à faire ou à se rappeler pendant trois mois, discret, injection en dehors du domicile Visites médicales régulières pour les injections
Patch contraceptif : patch cutané à changer chaque semaine libérant des hormones œstroprogestatives
Efficacité optimale : 99,7 %
Pratique : 92 %
Facile à utiliser et rassurant car extérieur Risque d’irritation cutanée, doit être correctement positionné
Anneau vaginal : anneau en plastique souple libérant des hormones, à changer toutes les trois semaines
Efficacité optimale : 99,7 %
Pratique : 92 %
Pratique et discret Doit être correctement positionné, nécessite un remplacement régulier

LARC = long acting reversible contraception (contraception réversible de longue durée en français)

Les moyens de contraceptions présentés dans le tableau peuvent avoir des effets secondaires, selon l’histoire médicale et le mode de vie de chaque femme. C’est pourquoi le choix d’une contraception hormonale doit être fait à l’issue d’une consultation avec votre professionnel de santé afin d’en minimiser les risques.

Vous pouvez prendre rendez-vous avec des professionnels de santé recommandés par des patientes et des associations via notre annuaire.

2. La contraception mécanique

3 types de contraception mécanique

Ce sont les moyens de contraception conçus pour empêcher physiquement le sperme ou les spermatozoïdes d’atteindre l’ovule.

Avantages Inconvénients
Préservatifs masculins et féminins : dispositifs à usage unique pour couvrir le pénis ou l’entrée de l’utérus
Efficacité optimale : 95 % (féminin) - 98 % (masculin)
Pratique : 79 % (féminin) - 85 % (masculin)
Protection contre les IST en plus de leur fonction contraceptive. Le préservatif féminin peut être placé jusqu’à 8h avant le rapport L’efficacité dépend de l’utilisation correcte à chaque rapport sexuel (pénétration & rapports oraux)
Diaphragmes et capes cervicales : dispositifs réutilisables pour couvrir le col de l’utérus, à utiliser obligatoirement avec un spermicide
Efficacité optimale : 94 % (diaphragme) - 74 / 81 % (cape cervicale)
Pratique : 84 % (diaphragme) - 68 / 81 % (cape cervicale)
Réutilisables et peuvent être placés jusqu’à 4h avant le rapport Nécessitent une mise en place correcte et une bonne utilisation du spermicide, ne protègent pas des IST
DIU au cuivre : dispositif en forme de T entouré d’un fil de cuivre rend les spermatozoïdes inactifs
Efficacité optimale : 99,4 %
Pratique : 99,2 %
Peu ou pas de chose à faire ou à se rappeler Aide d’un professionnel de santé pour l’insertion qui peut être difficile, peut allonger les règles, ne protège pas des IST

3. La contraception définitive

rdv contraception définitive

La ligature des trompes et la vasectomie représentent des solutions permanentes pour ceux qui ne souhaitent plus avoir d’enfants. Ce sont des interventions chirurgicales effectuées par un professionnel de santé dans un hôpital ou une clinique. Cette technique de contraception est définitive et vise à empêcher toute possibilité de procréation de manière permanente. Dans certains cas seulement, cela peut être réversible, en partie seulement, en passant par une nouvelle opération. La ligature des trompes est efficace à 99,5 % et la vasectomie à plus de 99,85 %.

Du fait de la dimension définitive de cette contraception, il y a 4 mois de réflexion après le premier rendez-vous pour confirmer l’opération. Par ailleurs, elle est contre-indiquée dans certains cas et n’est pas accessible aux mineurs.

Pour rappel, la contraception définitive, tant féminine que masculine, n’offre aucune protection contre les infections transmises sexuellement.

4. La contraception dite naturelle

calendrier de suivi

Les méthodes naturelles de contraception se caractérisent par l’absence d’hormones ou d’interventions médicales, privilégiant une approche basée sur la compréhension des cycles de fertilité et des signaux corporels.

Avantages Inconvénients
Détermination de la période fertile : observation d’indicateurs (consistance de la glaire ou la température) pour identifier le moment de l’ovulation, il existe plusieurs méthodes (Billings, symptothermique, etc)
Efficacité optimale : 95 à 97 %
Pratique : Jusqu’à 75 %
Bonne connaissance de son corps et de son cycle Apprentissage de l’observation et constance dans l’application, implication et soutien du conjoint nécessaire
Méthode d’allaitement maternel et d’aménorrhée (MAMA) : utilise l’allaitement exclusif, contraceptif naturel, pour retarder l’ovulation et les règles après l’accouchement
Efficacité optimale : 99,1 %
Pratique : 98 %
Peut commencer dès le début du post-partum, bénéfices de l’allaitement pour la mère et l’enfant Très strict et contraignant, ne dure que 6 mois après l’accouchement
Méthode coït interrompu (méthode du retrait) : retrait du pénis avant l’éjaculation afin d’éviter que le sperme ne soit en contact avec le vagin ou la vulve
Efficacité optimale : 96 %
Pratique : 73 %
Toujours disponible Le liquide pré-éjaculatoire, présent sur le pénis en érection, peut contenir des spermatozoïdes et l’éjaculation peut être difficile à anticiper

Ces techniques offrent des bénéfices tels que l’absence de risques d’effets secondaires hormonaux et une meilleure connexion avec les signaux naturels du corps. Toutefois, leur succès nécessite une application rigoureuse et une interprétation juste et précise des signaux naturels du corps.

5. La contraception d’urgence

pilule d'urgence

La contraception d’urgence, qui doit être appliquée au maximum entre trois et cinq jours suivant un rapport sexuel non protégé ou insuffisamment protégé, peut prendre la forme soit d’une contraception hormonale d’urgence, appelée à tort la pilule du lendemain, soit de l’insertion d’un dispositif intra-utérin en cuivre.

Sa prise doit rester exceptionnelle et ne remplace pas un mode de contraception.

Avantages Inconvénients
Contraception hormonale d’urgence : comprimé unique qui doit être pris dans les 72h ou dans les 5 jours selon la pilule utilisée
Efficacité optimale : 97- 98,5 % (selon les pilules)
Gratuite, disponible sans ordonnance en pharmacie Peut causer des effets secondaires, doit être pris rapidement, perte d’efficacité si IMC trop élevé
DIU de cuivre: dispositif en forme de T entouré d’un fil de cuivre rend les spermatozoïdes inactifs
Efficacité optimale : 99,4 %
Pratique : 99,2 %
La solution la plus fiable, peut être conservée comme contraception ou être retirée Effets secondaires propres au DIU, doit être pris dans les 5 jours

A quoi correspondent les chiffres d’efficacité ?

Il y a deux types d’efficacité (indiquées en % dans les tableaux) pour caractériser les moyens de contraception :

efficacité optimale vs efficacité pratique

Correspond à l’indice de Pearl qui est calculé selon le nombre annuel de grossesses pour 100 femmes utilisant cette méthode en condition optimale (sans interaction avec d’autres médicaments et sans problème d’utilisation).

Correspond à l’efficacité mesurée dans la vie de tous les jours et prenant en compte les erreurs d’utilisation, les oublis etc.

Ces chiffres ont été calculés par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), partagés en 2022.

En savoir plus

Découvrir nos autres articles