Umi

La pilule contraceptive comment ça marche ?


Alice Loiseau-Dureuil
Sage-femme

Chiara Lousqui
Étudiante 6A pharmacie

Clémence d'Aligny
Fondatrice UMI

La pilule contraceptive, aussi appelée contraceptif oral, est un moyen de contraception qui permet d’éviter une grossesse. Elle est efficace dans 99,7 % des cas (en savoir plus sur l’efficacité des moyens de contraception). La pilule contraceptive est aussi souvent prescrite dans le cas de pathologies gynécologiques pour soulager des symptômes.

+ de 33 % des femmes utilisent la pilule comme moyen de contraception en France

D’après une enquête de la Santé Publique menée en 2017, la pilule contraceptive est la méthode contraceptive la plus utilisée par les femmes (plus de 33 % des femmes) en France.

Pour rappel, la pilule ne protège pas des IST. Pour se protéger, il faut utiliser un préservatif lors de rapports sexuels (pénétration et rapports oraux).

La pilule estroprogestative

Mode d’action

Ce type de pilule, aussi appelé pilule combinée, est une combinaison de deux actifs :

  1. estrogène de synthèse (l’éthinylestradiol) ou naturel (l’estradiol) : bloque la production des hormones FSH et LH par le cerveau et ainsi bloque la libération d’un ovule par l’ovaire
  2. progestatif de synthèse (il en existe plusieurs) : inhibe l’ovulation (selon le progestatif), épaissit la glaire cervicale pour empêcher le passage des spermatozoïdes, modifie la paroi de l’utérus pour bloquer la nidation

Utilisation

Elle se présente en général sous la forme de plaquettes de 21 comprimés avec actifs. Ils doivent être pris tous les jours pendant 21 jours puis être interrompus pendant 7 jours. Trois ou quatre jours après l’arrêt de la prise, des règles vont apparaître. Elles ne sont pas déclenchées par l'ovulation mais par la chute d'hormones due à l’arrêt. Après ces 7 jours d’arrêt, il faut commencer une nouvelle plaquette même si les saignements persistent.

schéma d'une plaquette de pilule estroprogestative

Dans certaines plaquettes, il y a 28 comprimés. Les 7 derniers sont des comprimés placebo (souvent en rouge) et ne contiennent pas d’actifs. Il faut donc prendre les comprimés en continu sans pause entre les plaquettes. Cela permet de garder l’habitude d’une prise quotidienne.

Il est possible d’enchaîner des plaquettes de temps en temps mais cela peut créer des spottings. Néanmoins, dans le cas d’un souhait de ne plus avoir de règles, il faut consulter un professionnel de santé pour identifier une pilule adaptée.

Contre-indications

Avant d’être prescrite, le professionnel de santé vérifie les antécédents personnels et familiaux comme l'hypertension artérielle, le diabète, l'excès de cholestérol, la migraine avec aura ou la phlébite. Le fait de fumer régulièrement des cigarettes (plus de 15 cigarettes par jour) peut être une contre-indication. Le fait d’être enceinte ou d’allaiter est une contre-indication absolue.

Effets indésirables

En général, cette pilule est bien tolérée, mais cela dépend de la dose des actifs et des femmes. Voici les effets indésirables que l’on peut observer : spotting (saignements entre les règles) ou absence de règles nausées, migraines gonflement des seins D'autres effets indésirables moins fréquents sont des modifications de l’humeur et de la libido, des problèmes cutanés, une augmentation de l’appétit (la pilule ne fait pas grossir directement). Des problèmes vasculaires sont plus rarement observés.

Nous publierons bientôt un article détaillé sur les effets secondaires de la pilule !

La pilule progestative

Mode d’action

Ce type de pilule contient uniquement des progestatifs qui inhibent l’ovulation (selon le progestatif), épaississent la glaire cervicale pour empêcher le passage des spermatozoïdes et modifient la paroi de l’utérus pour bloquer la nidation.

On parle parfois de pilule microdosée pour parler de la pilule progestative mais c'est un terme à éviter car il peut laisser penser qu'elle n'est pas assez dosée et qu'elle est moins efficace.

Utilisation

Elle se présente en général sous la forme de plaquettes de 28 comprimés avec actifs. Ils doivent être pris tous les jours à heure fixe sans interruption pour être efficaces.

schéma d'une plaquette de pilule progestative

Les femmes réagissent différemment aux progestatifs. On observe que généralement 50 % des femmes ont des règles correspondant à leur cycle normal avec la pilule progestative, 25 % ont des spottings et 25 % n’ont pas de perte.

Elle peut être prise par les femmes qui allaitent.

Contre-indications

La pilule progestative est souvent utilisée pour les femmes pour qui la pilule estroprogestative est contre-indiquée. Cependant, avant d’être prescrite, le professionnel de santé vérifie également les antécédents personnels et familiaux comme la cirrhose, la présence de tumeur, les maladies veineuses, hépatiques, un SOPK ou d’autres traitements médicamenteux.

Effets indésirables

On observe les mêmes effets indésirables que pour la pilule estroprogestative sans les risques vasculaires.

En savoir plus

Découvrir nos autres articles