Umi

Soulager ses douleurs avec l’électrostimulation TENS


Article écrit par Héléna Villard, étudiante en 6e année de pharmacie 👩‍🎓 et Clémence, fondatrice UMI

L’électrostimulation TENS est une thérapie non-invasive, soit un traitement visant à soulager ou à réduire des symptômes sans incision ou perforation du corps, qui utilise un faible courant électrique pour stimuler les nerfs à travers la peau via l’application de pads. Cette stimulation aide à soulager la douleur (musculaire, articulaire ou neuropathique) en bloquant les signaux de douleur envoyés au cerveau et en stimulant la production d’endorphines, les anti-douleurs naturels du corps.

Quels sont les différents types de TENS ?

Il existe aujourd’hui trois types de TENS dont le prix varie en fonction des options disponibles :

  1. TENS classique : offre des réglages de base pour la modulation de l’intensité et de la fréquence des impulsions électriques.
  2. TENS numérique : propose des programmes prédéfinis et des options personnalisables pour une expérience sur mesure.
  3. TENS sans fil : permet une plus grande mobilité et facilité d’utilisation sans les contraintes des fils.
illustration d'un TENS sans fil

Est-ce une solution efficace ?

Les recherches sur l’efficacité de la TENS pour les douleurs pelviennes ou menstruelles (notamment celles liées à l’endométriose), sont prometteuses. Aujourd’hui les études cliniques centrées sur le TENS restent peu nombreuses, mais suggèrent toutes que la TENS peut réduire significativement la douleur chronique et améliorer la qualité de vie des patientes.

Par exemple, une méta-analyse conduite en 2022 (analyse des résultats de 4 études différentes menées sur 260 patientes atteintes de dysménorrhées, comprenant des femmes atteintes d’endométriose) montre une réduction significative des dysménorrhées avec l’utilisation du TENS (versus un placebo). Deux autres études, réalisées en 2020 sur 101 femmes et en 2015 sur 22 femmes atteintes d’endométriose, prouvent une réduction significative de la douleur pelvienne avec l’utilisation de TENS (associée à un traitement hormonal versus un traitement hormonal seul pour la première étude citée).

Comment se procurer un dispositif TENS ?

Option 1 : sur ordonnance

rdv de médecin prescription

Vous pouvez demander une prescription à votre médecin qui vous permettra de tester ce dispositif. Il peut se louer où s’acheter en pharmacie selon les modèles disponibles (allant des appareils basiques aux versions plus avancées offrant divers programmes et intensités de stimulation). L’assurance maladie prend en charge 60 % du montant de l’appareil, les mutuelles remboursent généralement le reste à charge, ce qui veut dire que l’appareil est partiellement ou totalement remboursé en fonction de votre mutuelle.

Option 2 : directement en magazin

Vous pouvez aussi en acheter en magasin d’électroniques ou spécialisé en bien-être. Chez UMI, nous avons sélectionné le TENS ellune développé par l’entreprise belge Paingone. C’est un dispositif médical de classe A2, enregistré auprès de l’ANSM en France et certifié CE (ce marquage valide l’engagement du fabricant à respecter les exigences réglementaires en vue de sa libre circulation sur l’ensemble du territoire de l’Union européenne). Surtout, il est recommandé par des gynécologues.

avantages du dispositif ellune

Est-ce qu’il a des risques ?

L’utilisation de la TENS est généralement considérée comme sans risque. Il suffit de suivre les instructions d’utilisation fournies avec l’appareil. Généralement, il suffit de placer les pads sur les zones douloureuses (bas du ventre ou bas du dos) sur une peau sèche et sans lésion puis de les brancher au boîtier. Il faut ensuite ajuster l’intensité ou choisir un programme spécifique selon les TENS.

Il faut éviter d’utiliser l’appareil sur des zones infectées et ne pas placer les électrodes sur le visage ou la gorge. De plus, le TENS est contre-indiqué pour les personnes équipées de dispositifs électroniques implantés, comme les pacemakers, ou pour celles ayant certaines conditions médicales (épilepsie, pacemaker, grossesse, présence d’une hernie, etc).

Des effets secondaires mineurs comme des irritations cutanées peuvent survenir dans de très rares cas. Pour les éviter, l’intensité de l’électrostimulation peut être ajustée.

Pour aller plus loin

Découvrir nos autres articles